leproinformatique.blog4ever.net

Le Pro Informatique

CCNA chapitre 9

1.      En cas de collision dans un réseau utilisant CSMA/CD, comment les hôtes devant transmettre des données réagissent-ils une fois que le délai de réémission est écoulé ?

     Les hôtes retournent en mode d’écoute-avant-transmission.

     Les hôtes à l’origine de la collision prennent la priorité sur les autres pour envoyer leurs données.

     Les hôtes à l’origine de la collision retransmettent les 16 dernières trames.

     Les hôtes étendent leur délai afin de permettre une transmission rapide.

 

2.      Parmi les affirmations suivantes, lesquelles définissent correctement l’adresse MAC ? (Choisissez trois réponses.)

     Elle est attribuée dynamiquement.

     Elle est copiée en mémoire vive pendant le démarrage du système.

     C’est une adresse de couche 3.

     Elle contient un identifiant d’organisation de 3 octets.

     Elle s’exprime sur 6 octets.

     Elle s’exprime sur 32 octets.


3.       


Dans le schéma, l’envoi d’une trame Ethernet d’1 Ko par l’hôte A vers l’hôte D en est à 50 % de son temps d’exécution au moment où l’hôte B cherche à transmettre une trame à l’hôte C. Que doit faire l’hôte B ?

     L’hôte B peut effectuer sa transmission immédiatement puisqu’il est relié par un segment câblé qui lui est dédié.

     L’hôte B doit attendre la réception d’une transmission CSMA provenant du concentrateur pour faire savoir que c’est son tour d’émettre.

     L’hôte B doit envoyer un signal de requête à l’hôte A en lui transmettant un écart intertrame.

     L’hôte B doit s’assurer au préalable que l’hôte A a terminé l’envoi de sa trame.


4.      Quelle est la couche dans laquelle Ethernet intervient dans le modèle de réseau TCP/IP ?

Application

Physique

Transport

Internet

Accès réseau

 

5.      Quelle est la principale fonction du protocole ARP ?

La traduction des URL en adresses IP

La résolution d’adresses IPv4 en adresses MAC

La configuration IP dynamique de périphériques réseau

La conversion d’adresses privées internes en adresses publiques externes


         6.


Regardez le schéma. Le commutateur et la station de travail sont configurés par l’administrateur pour un fonctionnement full duplex. Quelle affirmation parmi les suivantes reflète avec précision le fonctionnement de cette liaison ?

     Aucune collision ne peut se produire sur cette liaison.

     Un seul périphérique à la fois peut transmettre des données.

     Le commutateur a la priorité pour la transmission de données.

     Les périphériques repassent par défaut en semi duplex si trop de collisions de données se produisent.

 

7.       Au niveau de quelles couches du modèle OSI les réseaux Ethernet opèrent-ils ? (Choisissez deux réponses.)

     La couche réseau

     La couche transport

     La couche physique

     La couche application

     La couche session

     La couche liaison de données

 

8.      Parmi les affirmations suivantes, indiquez celles qui définissent l’espacement intertrame. (Choisissez deux réponses.)

Durée minimale, exprimée en temps de bit, pendant laquelle une station doit attendre avant de pouvoir envoyer une autre trame

Durée maximale, exprimée en temps de bit, pendant laquelle une station doit attendre avant de pouvoir envoyer une autre trame

Remplissage de données utiles sur 96 bits et insertion dans une trame pour atteindre une longueur de trame autorisée

Remplissage de trame sur 96 bits, transmis entre les trames, de façon à atteindre une synchronisation adéquate

Durée permettant aux stations lentes de traiter une trame et de se préparer à l’arrivée de la suivante

Durée maximale pendant laquelle une station doit envoyer une autre trame pour ne pas être considérée comme inaccessible

 

9.      En cas de collision Ethernet, lorsque l'algorithme de réémission est appelé, quelle unité est prioritaire pour la transmission des données ?

     L'unité impliquée dans la collision ayant la plus petite adresse MAC

     L'unité impliquée dans la collision ayant la plus petite adresse IP

     Toute unité du domaine de collision dont le compteur de réémission expire en premier

     Les unités qui ont commencé la transmission simultanément

 

10.  Pourquoi des hôtes, placés sur un segment Ethernet où une collision de données se produit, observent-ils un délai aléatoire avant de tenter de transmettre une trame ?

Un délai aléatoire permet de garantir une tramission sans collisions.

Le fabricant de chaque périphérique attribue une valeur de délai aléatoire.

Les revendeurs de périphériques réseau ne sont pas parvenus à s’accorder sur une valeur de délai standard.

Un délai aléatoire permet aux stations d’éviter une nouvelle collision lors de la transmission.

 

11.  Que représente la norme IEEE 802.2 dans les technologies Ethernet ?

     La sous-couche MAC

     La couche physique

     La sous-couche de contrôle de liaison logique (LLC)

     La couche réseau

 

12.  Parmi les propositions suivantes, laquelle fait référence à un inconvénient de la méthode d'accès CSMA/CD ?

Les collisions peuvent réduire les performances du réseau

Elle est plus complexe que les protocoles non déterministes

Les protocoles d'accès au média déterministes ralentissent les performances réseau

Les technologies LAN CSMA/CD ne sont disponibles qu'avec des débits plus faibles que ceux des autres technologies LAN

 

13.  Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la liste ci-dessous.

     85

     90

     BA

     A1

     B3

     1C

 

14.  Quelles sont les fonctions principales qu’offre l’encapsulation de la couche liaison de données ? (Choisissez trois réponses.)

L’adressage

La détection des erreurs

La délimitation des trames

L’identification des ports

La définition du chemin

La résolution d’adresses IP

 

15.  Selon quels critères emploie-t-on des commutateurs plutôt que des concentrateurs sur les réseaux Ethernet ? (Choisissez deux réponses.)

     La réduction des interférences

     La réduction du nombre de collisions

     La compatibilité avec le câblage à paire torsadée non blindée

     La répartition en domaines de diffusion

     L’augmentation du débit des communications

 

16.  L’hôte A a une adresse IP de 172.16.225.93, un masque de sous-réseau de 255.255.248.0 et une passerelle par défaut de 172.16.224.1. Il doit envoyer un paquet à un autre hôte dont l’adresse IP est 172.16.231.78. L’hôte A effectue une opération logique ET (bit à bit) sur son adresse et sur son masque de sous-réseau. Que se passe-t-il alors ? (Choisissez deux réponses.)

Le résultat de l’opération logique ET, effectué par l’hôte A, est égal à 172.16.224.0.

L’hôte A envoie sur le support une trame de diffusion contenant le paquet.

L’hôte A diffuse une requête ARP pour déterminer l’adresse MAC de l’hôte 172.16.231.78.

L’hôte A remplace l’adresse IP de destination du paquet par 172.16.224.1 et transfère le paquet.

     L’hôte A encapsule le paquet dans une trame avec une adresse MAC de destination correspondant à l’adresse MAC associée à 172.16.224.1.

 

17.   


Lisez l’exposé. L’hôte A tente de communiquer avec le serveur B. Parmi les affirmations suivantes, lesquelles définissent correctement l’adressage que l’hôte A génère lors du processus ? (Choisissez deux réponses.)

Un paquet dont l’adresse IP de destination est celle du routeur B

Une trame dont l’adresse MAC de destination est celle du commutateur A

Un paquet dont l’adresse IP de destination est celle du routeur A

Une trame dont l’adresse MAC de destination est celle du routeur A

Un paquet dont l’adresse IP de destination est celle du serveur B

Une trame dont l’adresse MAC de destination est celle du serveur B

 

18.   Quels sont les types de support les plus courants dans les réseaux Ethernet actuels ? (Choisissez deux réponses.)

     Le câblage coaxial Ethernet épais

     Le câblage à paires torsadées non blindées en cuivre

     Le câblage coaxial Ethernet fin

     La fibre optique

     Le câblage à paires torsadées blindées

 

19.   


Reportez-vous à l’illustration. Quelle option identifie correctement le contenu du champ de données de trame ?

     Le préambule et la fin de trame

     Le paquet de couche réseau

     L’adressage physique

     FCS et SoF

 

20.  Parmi les fonctions suivantes, lesquelles sont des caractéristiques de la sous-couche supérieure de liaison de données dans le modèle OSI ? (Choisissez trois réponses.)

     Elle reconnaît les flux de bits.

     Elle identifie le protocole de la couche réseau.

     Elle établit la connexion avec les couches supérieures.

     Elle identifie les applications sources et cibles.

     Elle isole les protocoles de la couche réseau des changements d’équipement physique.

     Elle détermine la source de chaque transmission si plusieurs périphériques envoient des données.

 

Pour avoir la correction, cliquez ici  

 



31/03/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Informatique & Internet pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres